Massive IPA

Aujourd’hui brassage un peu spécial pour plusieurs raisons. La première c’est l’utilisation de l’eau de mon réseau au lieu d’eau en bouteille. Mais pourquoi ? Et bien simplement parce que cette fois ci je brasse pour remplir un fût de 20 litres pour un évènement spécial. La quantité d’eau utilisée est bien plus importante, d’autant que j’ai brassé une triple ce même jour toujours en 23 litres ce qui m’a conduit à devoir trouver une alternative pour ne pas utiliser une montagne de bouteille d’eau..

Première mission, j’ai donc consulté les relevés d’eau de mon réseau que j’ai comparé à l’eau en bouteille que j’utilisais jusqu’ici. Je dois dire que jusqu’ici l’eau est l’élément sur lequel je suis le moins renseigné, je dois encore lire mon ouvrage Water par John Palmer acheté il y a maintenant 6 bons mois…

Je me suis donc documenté sur mon eau et il en ressort que mon rapport sulfate/chlorure est bien plus intéressant sur l’eau de mon robinet que dans l’eau en bouteille. Mon ratio de 1.6 amène à une eau qui accentue légèrement l’amertume. Le pH de ma maische est donc naturellement plus orienté vers des bières légèrement colorées, sans correction.

La question de l’eau était donc réglée, j’ai simplement remplie mes seaux avec l’eau la veille du brassage pour laisser le chlore naturellement présent dans l’eau du réseau s’évaporer. J’ai conçu la recette pour 23L, pour pouvoir remplir mon fût de 20 litres au maximum sans ramener de levures ou de trouble protéinique.

Recipe Specifications
————————–
Boil Size: 27,96 l
Post Boil Volume: 23,96 l
Batch Size (fermenter): 23,00 l
Bottling Volume: 23,00 l
Estimated OG: 1,065 SG
Estimated Color: 14,1 EBC
Estimated IBU: 44,5 IBUs
Brewhouse Efficiency: 75,00 %
Est Mash Efficiency: 75,0 %
Boil Time: 60 Minutes

Ingredients:
————
Amt Name Type # %/IBU
34,54 l chelles fr Water 1 –
5,26 kg Pale Malt (2 Row) Bel (5,9 EBC) Grain 2 80,0 %
0,66 kg Munich Malt – 10L (15,0 EBC) Grain 3 10,0 %
0,46 kg Cara-Pils/Dextrine (8,0 EBC) Grain 4 7,0 %
0,20 kg Carared (45,0 EBC) Grain 5 3,0 %
10,21 g Apollo [19,50 %] – Boil 60,0 min Hop 6 21,2 IBUs
5,00 g Irish Moss (Boil 10,0 mins) Fining 7 –
30,63 g Cascade [7,10 %] – Boil 10,0 min Hop 8 7,6 IBUs
30,63 g Equinox (HBC 366) [14,50 %] – Boil 10,0 Hop 9 15,6 IBUs
30,00 g Cascade [7,10 %] – Boil 0,0 min Hop 10 0,0 IBUs
30,00 g Equinox (HBC 366) [14,50 %] – Boil 0,0 m Hop 11 0,0 IBUs
1,0 pkg Vermont Ale Yeast –
25,00 g Cascade [7,10 %] – Dry Hop 0,0 Days Hop 13 0,0 IBUs
25,00 g Citra [13,00 %] – Dry Hop 0,0 Days Hop 14 0,0 IBUs
25,00 g Equinox (HBC 366) [14,50 %] – Dry Hop 0, Hop 15 0,0 IBUs

Mash Schedule: Single Infusion, Light Body, No Mash Out
Total Grain Weight: 6,57 kg
—————————-
Name Description Step Temperat Step Time
Mash In Add 19,72 l of water at 75,5 C 67,0 C 75 min

Sparge: Fly sparge with 14,82 l water at 75,6 C

Pour la construction de la recette, je veux une IPA légèrement colorée, avec un touche caramélisée. Une grosse base de Pale Malt avec une petite touche de munich pour le côté caramel et une touche de cara pils pour la tenue de la bière. Enfin, un peu de cara red pour accentuer la couleur que je souhaite bien cuivrée. Côté houblon, du Cascade et du l’Equinox pour le côté résineux et citronné et une belle dose de Citra pour accentuer le côté rafraichissant et citronné. Enfin 45IBU pour une Di de 1.065 me parait être pas mal pour une IPA.

 

 

 

Du houblon, du houblon, encore du houblon…

A noter que pour la première fois, j’ai mesuré la densité pré-ebu et j’étais à 1.056 pour une target à 1.053 ce qui est vraiment pas mal sachant que c’était la première fois que je brassais sur de tel volume !

J’arrive à une Di de 1.064 pour une target à 1.065 je suis donc super content du résultat ! Petite frayeur quand même sur le pied de cuve qui était initialement une WLP090 que j’aime pour sa fermentation rapide et clean. J’avais l’impression de voir une petite pellicule à la surface… Dans le doute j’ai utilisé une Vermont Ale que Christophe m’a dépannée en dernière minute et 100% fraiche ! Et heureusement, jugé par l’état du pied de cuve 3j après… des brett se sont invitées ?!

Fermentation parfaite avec la Vermont Ale !

Après 4 semaines de fermentation j’arrive à une Df de 1.010 ce qui est vraiment pas mal, d’autant plus venant d’une souche Conan que je trouve pas forcement très gourmande. On arrive donc à 7,2% ABV pour une atténuation de 83% !

On part sur un Dry Hop de 3 jours avec une dose de Cascade, Citra et Equinox soit 3 gr/ litre ce qui est correct. Ensuite ajoute de gélatine et passage au froid pendant 24 heures pour clarifier.

Dry Hop !

 

Mise en fût avec mon système à tête creuse

Pour la carbo j’utilise une nouvelle méthode, moins brutale que celle que j’utilise habituellement à savoir l’ajout de 2 bar à 5°c pendant 24 heures. Ensuite 3 jours à 1 bar pour achever la carbo en douceur. J’ai ensuite débranché le fût et je l’ai laissé à température ambiante (18°c) et la pression interne est naturellement montée à 1,8bar soit 2,41 volume de Co2. Ce qui est théoriquement parfait ! Le fût a été servis 7 jours après avoir été débranché de la bombonne de gaz.

J’ai dû acheter un système spécifique à tête creuse pour me permettre de dégazer ainsi qu’une clé adéquate, ce qui sous entend qu’il n’y a pas d’anti retour sur la partie gaz de ma tête de fût ! Il faut vraiment faire attention lorsque l’on dévisse une tête de fût parce qu’il y a presque 3 bars de pression dans un fût. /!\ NE JAMAIS ESSAYER D’OUVRIR UN FÛT SANS DÉGAZER AU PRÉALABLE /!\

Tête creuse sans anti retour et avec un mano pour mesurer la pression intérieur

Je suis très content du résultat, c’est simple le fût était vide en 3 heures ! Une belle IPA un peu cuivré, avec une amertume plaisante et un côté parfumé résineux et citronné pour ce que je me rappel. Malheureusement je n’ai pas pu faire une jolie photo à la lumière du jour avec mon reflex. Il faudra donc se contenter d’une photo smartphone dans un environnement avec des lumières bleus..

J’avais de grosse crainte concernant la carbo mais en fait c’était vraiment parfait de ce côté là, avec une bonne tenue de mousse. Si je devais améliorer quelque chose c’est d’utiliser des pellets au lieu de cônes pour le houblon pour intensifier le côté houblonné et peut être aussi éviter le côté herbacé, même s’il était presque imperceptible.

2 thoughts on “Massive IPA

  1. Wow I am so interested! I have a few questions -maybe I can follow up with you directly via email? You’re clearly becoming an expert on this… you know the west coast has some great breweries too.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *